MyMM : vidéos, images, articlesTickets en ligne
La Monnaie - Nathalie Stutzmann
La Monnaie ¦ Récitals ¦ Nathalie Stutzmann ¦ Intro

Nathalie Stutzmann

Winterreise

Dès le premier lied du Winterreise, Gute Nacht, la tonalité est donnée : mineure. Le coeur blessé d’un amour non partagé, un voyageur marche dans la froide saison de l’hiver et s’abandonne à la mort : « Je dois prendre un chemin d’où nul n’est jamais revenu... » Ce cycle est l’un des derniers composés par Schubert, en 1827, et l’un des plus poignants : il vit alors solitaire à Vienne, miné par la maladie qui l’emportera un an plus tard. De nombreux chanteurs ont prêté leur voix à ce chant d’adieu, dont l’universalité a mené quelques chanteuses à s’aventurer, elles aussi, sur les pas du Wanderer. C’est le cas de la contralto française Nathalie Stutzmann. Son timbre profond sert admirablement la densité dramatique du cycle, tout en lui conférant des tonalités plus amples, plus aériennes. En étroite complicité avec la pianiste Inger Södergren, elle nous convie à un voyage d’hiver inédit.


Production La Monnaie / De Munt
Coprésentation Bozar Music
© Simon Fowler
 


La Monnaie - Regione Emilia-Romagna