MyMM : vidéos, images, articles
 

Black-out culturel fédéral

Ve  24  octobre 2014

Les administrations fédérales – parmi lesquelles figurent les institutions culturelles que sont la Monnaie, Bozar et l’Orchestre national –, se voient imposer des économies à hauteur de 4% des frais de personnel et 20% des frais de fonctionnement, avec entrée en vigueur le 1er janvier 2015 et une augmentation de 2% supplémentaires chaque année jusqu’en 2019.

Un nouveau film sur le compositeur Albrecht Huybrechts

Lu  20  octobre 2014

Joachim Thôme vient de sortir son film S'enfuir, un documentaire consacré au compositeur belge Albert Huybrechts.
L'avant-première de ce film, le 7 novembre à Flagey, sera précédé par un mini-concert avec les membres de notre orchestre.

La Monnaie - Un nouveau film sur le compositeur Albrecht Huybrechts

Les mots de la Monnaie

Lu  6  octobre 2014

Cet ouvrage qui vient de sortir, invite à découvrir, au gré d’une sélection de mots, le monde magique de l’opéra et d’un des plus beaux bâtiments du patrimoine belge.

Lire plus

Ce livre est destiné à faire partager la passion qui anime tous les collaborateurs de cette grande maison, qu’on peut lire comme un guide, consulter comme un abécédaire, regarder comme un reportage et conserver comme un merveilleux souvenir.

Ce guide est né de la rencontre entre le Théâtre royal de la Monnaie et les éditions Mardaga et offre un regard original et précis sur l’histoire et le fonctionnement d’une des plus belles institutions culturelles de Belgique. 

Cette publication initie aussi la nouvelle collection « Les mots de... » présentant de façon accessible et illustrée les grands lieux culturels belges, mot après mot.

Retour

La Monnaie - Les mots de la Monnaie

Parcours thématique autour de Don Giovanni

Ve  3  octobre 2014

Le concept des 7 péchés capitaux a marqué et marque encore aujourd’hui l’histoire des mentalités occidentales. En collaboration avec les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique nous vous proposons un parcours thématique de l’Art ancien à l’Art moderne afin d’approfondir et d’actualiser ces passions terribles qui peuvent être également des qualités.

Lire plus

Ainsi, l’orgueil, péché suprême, qui mènent les anges rebelles à leur chute dans le tableau de Pierre Bruegel pourrait faire écho au Don Giovanni de Mozart…
À travers ces opéras et au fil des collections des musées d’art ancien et d’art moderne, laissez-vous tenter par cette approche transversale d’un thème universel.

 

Public individuel

  • Rendez-vous les jeudis 27 novembre, 4 et 11 décembre, les dimanches 7 et 14 décembre 2014
  • Réservation indispensable : reservation@fine-arts-museum.be ou +32 (0)2 508 33 33. Les inscriptions sont clôturées 3 jours avant la date de la séance.
  • Tarif : 8€/pers + 8€ ou 6€ (étudiant, senior, demandeur d’emploi, invalide accompagné, accompagnateur)
  • Horaire : de 13h30 à 15h les jeudis et de 11h15 à 12h45 les dimanches

Groupes culturels constitués

  • Toute l’année du mardi au vendredi, sur réservation.
  • Tarif : € 65/groupe de maximum 15 personnes (weekend € 80) + € 6 par personne
  • Réservation indispensable : reservation@fine-arts-museum.be ou +32 (0)2 508 33 33.

Rendez-vous dans le forum des Musées royaux des Beaux-Arts, Rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles, muni d’un ticket.

Retour

Exposition « 14-18, c'est notre histoire ! »

Je  2  octobre 2014

À l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, le Musée royal de l'Armée accueille en partenariat avec le Musée de l'Europe, une exposition d'envergure, « 14-18, c'est notre histoire ! ».

Lire plus

Grâce aux très riches et uniques collections du musée, cette exposition permet de comprendre toutes les facettes d'un conflit qui a laissé l'Europe entière affaiblie. Ce parcours dans le temps souhaite nous sensibiliser aux péripéties de cette guerre, dont on oublie souvent à quel point elle a façonné nos vies.  

>> Sur présentation de votre ticket de Shell Shock, vous bénéficiez d'une réduction de 2€ sur le billet d'entrée de l'exposition !

Lieu : Musée de l’Armée, Parc du Cinquantenaire, 3, 1000 Bruxelles
Horaires : du mardi au vendredi, de 9h à 17h, week-end de 10h à 18h

Retour

La Monnaie - Exposition « 14-18, c'est notre histoire ! »

Peter de Caluwe et Paul Dujardin montent au créneau pour la culture

Ma  30  septembre 2014

Dans un article d’opinion paru dans De Standaard et Le Soir, Peter de Caluwe, directeur général de la Monnaie, et Paul Dujardin, directeur de Bozar relèvent l’importance de la culture comme pilier essentiel dans une société en bonne santé.

Lire plus

Cette opinion a été écrit à l'occasion du titre de Docteur Honoris Causa que vient de leur décerner l'Université libre de Bruxelles. Les deux directeurs ont été distingués par l’ULB pour leur engagement en faveur de la culture et le dévouement dont ils font preuve à l’égard de leur institution culturelle respective.

Retour

La Monnaie - Peter de Caluwe et Paul Dujardin montent au créneau pour la culture

Romeo Castellucci metteur en scène de l’année

Ma  30  septembre 2014

Romeo Castellucci, metteur en scène de Parsifal et Orphée et Eurydice à la Monnaie, a été nommé « Metteur en scène de l’année » par la revue lyrique allemande Opernwelt dans son Jahrbuch 2014.

Lire plus

La revue Opernwelt est considérée comme la référence par excellence des publications spécialisées dans l’opéra. Depuis 1994, un jury de 50 critiques internationaux sélectionne les meilleurs metteurs en scène, productions, premières, décorateurs, chanteurs, orchestres, chœurs et maisons d’opéra de la saison artistique révolue.

La Monnaie, qu’Opernwelt a désigné comme « Maison d’opéra de l’année » en 2011, fut le premier opéra à proposer avec Parsifal une mise en scène lyrique par l’italien Romeo Castellucci. Cette production a été encensée par la presse internationale et son dvd a reçu un prestigieux prix de la presse musicale française, à sa sortie il y a quelques mois. C’est à la fin de la saison passée que Castellucci a mis en scène à la Monnaie l’opéra de Gluck Orphée et Eurydice en coproduction avec le Wiener Festwochen, une production terriblement marquante qui ne laissa personne indifférent, « une mise en scène magistrale » (Le Soir, 20.06.2014).

Castellucci sera cette saison encore l’invité de la Monnaie qui présentera les 4 et 5 octobre son récital mis en scène du Schwanengesang D744 de Schubert, interprété par Kerstin Avemo, Valérie Dreville et Alain Franco.

Peter de Caluwe a écrit pour l’Opernwelt Jahrbuch, un hommage personnel à Romeo Castellucci (que vous trouverez ci-dessous).

Retour

La Monnaie - Romeo Castellucci metteur en scène de l’année

Anne Teresa De Keersmaeker reçoit la Médaille du mérite culturel du gouvernement portugais.

Lu  29  septembre 2014

Le lundi 29 septembre 2014, la chorégraphe belge a reçu cette médaille des mains du secrétaire d’État portugais à la culture, Jorge Barreto Xavier.

Lire plus

Dans un communiqué de presse, le secrétaire d’État présente Anne Teresa De Keersmaeker comme l’un des grands noms de la danse contemporaine internationale, qui, grâce à son lien étroit avec le Portugal, a contribué à une solide diffusion et à un fort enrichissement de la danse contemporaine dans le pays.
Sa collaboration répétée avec la Companhia Nacional de Bailado [Ballet national du Portugal] et sa résidence en tant qu’artiste de la ville de Lisbonne en 2012 illustrent notamment cette relation durable avec le Portugal.

Retour

La Monnaie - Anne Teresa De Keersmaeker reçoit la Médaille du mérite culturel du gouvernement portugais.

Peter de Caluwe et Paul Dujardin, docteurs honoris causa de l’ULB

Ve  19  septembre 2014

L’Université libre de Bruxelles (ULB) a attribué le titre de Docteur Honoris Causa à notre Directeur général, Peter de Caluwe et à Paul Dujardin, Directeur de Bozar.

Lire plus

Ils recevront ce titre honorifique en hommage à leurs actions culturelles et à l’institutions qu’ils dirigent.

 

Un extrait de son discours de Peter de Caluwe :
« Le besoin de culture est indéniable ; le citoyen veut de la culture, il aspire aux nourritures de l’âme et de l’esprit. Il considère comme son droit démocratique d’être entendu concernant ce qui touche autant à notre richesse ou notre sécurité qu’à notre bien-être. La culture et l’éducation sont des moteurs essentiels de ce bien-être. L’ignorance contribue en effet au fondamentalisme et à la barbarie, l’acculturation dresse des murs entre les hommes. Prendre position, c’est se figer. Prendre conscience, c’est accepter de regarder toutes les données du problème. » - Peter de Caluwe, 19 septembre 2014

>> Vous trouverez le discours entier ci-dessous.

Retour

La Monnaie - Peter de Caluwe et Paul Dujardin, docteurs honoris causa de l’ULB

MMM 26

Lu  1  septembre 2014
 
black-out
culturel