Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

La Monnaie / De Munt

Capriccio
© Eve Arnold, Magnum

Opéra

Capriccio

Richard Strauss

Présentation

On ne badine pas avec l'Opéra...

« Un opéra est une chose absurde. Les ordres y sont donnés en chantant. Même la politique est traitée en duo ! On danse sur les tombes, on poignarde en musique ! » Dans son ultime opéra, Capriccio, Richard Strauss réfléchit au genre opéra, et plus particulièrement à ce qui doit primer – la musique ou le texte ? Dans cette « Konversationsstück für Musik », le dilemme est représenté de façon métaphorique, avec le choix cornélien auquel fait face une comtesse au XVIIIe siècle : l’amour d’un compositeur ou celui d’un poète ? Le langage sonore de Strauss, plein de force dramatique, d’humour et de sentiments, atteint ici des sommets de délicatesse et  irte parfois avec la musique de chambre. Pour ses débuts à la Monnaie, le metteur en scène hongrois David Marton crée un monde onirique où le théâtre même occupe la scène ; le chef Lothar Koenigs poussera notre orchestre au raffinement extrême. « En choisissant l’un, tu perds l’autre ! Ne perd-on pas toujours quand on gagne ? »

 

Dans la presse
  • Un grand « Capriccio » à la Monnaie : David Marton magnifie l’ultime œuvre de Richard Strauss.
    – Le Soir, 7.11.2016
  • La direction d’acteurs est d’une grande justesse, le tout donnant le sentiment d’un casting aussi parfait théâtralement […] que vocalement.
    – La Libre Belgique, 7.11.2016
  • Ce Capriccio est un des plus beaux spectacles d’opéra de la saison.
    Forumopéra, 2.11.2016
  • De Munt doet het muzikale testament van een van de grootste componisten van de 20ste eeuw alle eer aan.
    – De Tijd, 7.11.2016
  • Richard Strauss’ eenakter bloeit bij de Munt open tot een verhaal vol ontroering en raffinement.
    – De Standaard, 7.11.2016
  • Mit «Capriccio» von Richard Strauss kontert Brüssel die Trivialisierung der Oper
    - Frankfurter Allgemeine Zeitung, 7.11.2016
Fichiers à télécharger
Galerie

Galerie

Distribution
Distribution

Direction musicale LOTHAR KOENIGS
Mise en scène DAVID MARTON
Décors & costumes CHRISTIAN FRIEDLÄNDER 
Costumes POLA KARDUM
Éclairages HENNING STRECK
Dramaturgie BARBARA ENGELHARDT

Die Gräfin SALLY MATTHEWS
Der Graf, ihr Bruder DIETRICH HENSCHEL
Flamand, ein Musiker EDGARAS MONTVIDAS
Olivier, ein Dichter LAURI VASAR
La Roche, der Theaterdirektor KRISTINN SIGMUNDSSON
Die Schauspielerin Clairon CHARLOTTE HELLEKANT
Monsieur Taupe FRANÇOIS PIOLINO
Eine italienische Sängerin ELENA GALITSKAYA
Ein italienischer Tenor DMITRY IVANCHEY
Der Haushofmeister CHRISTIAN OLDENBURG
Diener ZENO POPESCU, NABIL SULIMAN, VINCENT LESAGE, BERTRAND DUBY, KRIS BELLIGH, PIERRE DERHET (MM Academy Laureate), MAXIME MELNIK (MM Academy Soloist), ARTUR ROZEK (International Opera Academy)
Eine junge Tänzerin FLORENCE BAS, MARGOT-ANNAH CHARLIER, GERMAINE FRANÇOIS

Orchestre symphonique de la Monnaie

PRODUCTION La Monnaie / De Munt
COPRODUCTION Opéra national de Lyon 2014

Agenda

Agenda