Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

LA MONNAIE DE MUNT

Au cours des années 1830 et 1840, la popularité phénoménale de Robert le Diable de Meyerbeer s’est clairement illustrée dans les nombreuses variations et paraphrases de l’opéra écrites par d’autres compositeurs. L’une des plus connues est la fantaisie pour piano de Franz Liszt : Réminiscences de Robert le Diable (1841). Basée sur les principaux thèmes de l’opéra (dont les ballet des nonnes  damnées), l’œuvre a connu un succès considérable lors de plusieurs tournées.

Le pianiste Jan Michiels s’est aventuré dans cette partition survoltée lors de notre Concertino du 22 mars. Vous pouvez écouter un extrait de cet enregistrement « live » ici.

Extract from Robert Le Diable by La Monnaie De Munt

Partager cette page