Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

LA MONNAIE DE MUNT

Il connaît l’oeuvre sur le bout des doigts depuis une vingtaine d’années et en tant que chef d’orchestre français avec un instinct immaculé pour la couleur musicale et la précision rythmique, la partition d’Offenbach semble avoir été écrite pour lui. Pourtant Alain Altinoglu a longtemps attendu avant de s’attaquer aux Contes d’Hoffmann. Il vous explique pourquoi en jouant au piano quelques extraits de cet opéra - véritablement - fantastique…  

Partager cette page