Pour les spectateurs de plus de 16 ans, toutes les représentations jusqu’à la fin du mois de décembre ne seront accessibles que sur présentation d’un Covid Safe Ticket. Plus d’informations

Fermer

Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

LA MONNAIE DE MUNT

The Turn of the Screw

Argument

Klaus Bertisch
Temps de lecture
5 min.

Le récit de cet opéra, raconté scène par scène par le dramaturge Klaus Bertisch.

Premier acte

Prologue

Le prologue évoque une « étrange histoire », seulement disponible dans un témoignage manuscrit à l’encre passée. Pour son premier emploi, une gouvernante se voit proposer de prendre en charge deux enfants prépubères, Miles et Flora. Mais à une condition : qu’elle n’importune jamais leur tuteur à leur sujet, ni oralement ni par écrit. La jeune femme accepte le défi.

Première scène – Le voyage

Pleine d’espoir, la gouvernante se met en route. Comment les enfants vont-ils se conduire à son égard ? Elle a tout laissé derrière elle, elle n’a personne à qui demander conseil, et elle devra décider seule de tout.

Deuxième scène – L’accueil

Miles et Flora attendent, tout excités, l’arrivée de la gouvernante et interrogent l’intendante Mrs Grose à son sujet. Lorsque la jeune femme apparaît enfin, ils la saluent d’une révérence bien apprise. Mrs Grose assaille la gouvernante d’informations sur les enfants tandis que ceux-ci veulent lui faire découvrir son nouveau lieu de travail.

Troisième scène – La lettre

Une lettre officielle annonce que Miles est renvoyé de l’école. La gouvernante et l’intendante ne peuvent pas concevoir que le garçon se soit mal comporté. Pendant que les enfants entonnent une chanson apparemment anodine, la gouvernante décide de laisser la lettre sans suite.

Quatrième scène – La tour

Alors que la gouvernante, seule, apprécie la beauté des lieux, elle entrevoit soudain un étranger en haut d’une tour. Elle en est effrayée, car elle ignore qui cela peut bien être.

Cinquième scène – La fenêtre

Une nouvelle fois, les enfants s’amusent en chantant une comptine, laquelle semble plus agressive que la précédente. La gouvernante a aperçu l’inconnu une deuxième fois. Selon Mrs Grose, cela ne peut être que Peter Quint, l’ancien domestique aujourd’hui décédé. Elle raconte qu’il se permettait des familiarités non seulement avec les enfants, mais aussi avec la gouvernante précédente, Miss Jessel, qui est également morte.
Selon toute apparence, l’étrange passé n’est pas encore tout à fait révolu, et la gouvernante se rend compte progressivement à quel point elle doit protéger les enfants.

Sixième scène – La leçon

Lors d’une leçon, Miles fait étalage de ses connaissances en latin tandis que sa sœur préférerait se consacrer à l’histoire. Il entonne ensuite une chanson énigmatique qui surprend la gouvernante.

Septième scène – Le lac

Flora joue à la poupée au bord d’un lac et récite les noms des mers. L’évocation de la mer Morte l’effraie. Tout à coup, la gouvernante enjoint Flora de partir avec elle à la recherche de son frère. La défunte Miss Jessel vient de lui apparaître, et elle craint que les deux enfants soient perdus s’ils se retrouvent sous la coupe des anciens employés.

Huitième scène – La nuit

Peter Quint semble vouloir exercer son emprise sur Miles, tandis que Miss Jessel use de ses pouvoirs occultes sur Flora. Ils envoûtent les enfants au moyen de mystérieux mythes et événements oniriques. La gouvernante entend libérer ses protégés de la mainmise des morts avec l’aide de Mrs Grose.

Second acte

Première scène – Colloque et soliloque

Peter Quint et Miss Jessel s’emportent l’un contre l’autre comme autrefois et se disputent en ce qui concerne leur influence sur les deux enfants. Une chose est sûre : le temps de l’innocence est révolu. La gouvernante en est également consciente, elle qui dans la solitude se demande que faire.

Deuxième scène – Les cloches

Les enfants entonnent un cantique en hommage aux morts, qui semble davantage chargé de signification qu’il n’y paraît à première vue. Tandis que Mrs Grose vante la beauté de cette journée, la gouvernante laisse entendre qu’elle ne croit plus à l’innocence des enfants : ils sont probablement sous l’influence des employés décédés. Mrs Grose pense que la seule solution serait d’envoyer une lettre à leur tuteur. Mais il était convenu qu’il ne fallait pas lui causer du souci. Alors que Miles évoque son désir de se retrouver à nouveau parmi ses congénères, la gouvernante envisage de quitter ce lieu qui ne lui inspire plus que de l’horreur.

Troisième scène – Miss Jessel

Lorsque la gouvernante pénètre dans la salle d’étude, elle voit Miss Jessel installée à sa place. Pour pouvoir défendre la sienne, elle veut demander des explications à sa prédécesseure. Dans ces circonstances, il lui est impossible de quitter Bly. Envoyer une lettre au tuteur lui semble être la seule issue envisageable.

Quatrième scène – La chambre

Miles, qui n’est pas encore couché, chante une nouvelle fois sa chanson triste. Il est préoccupé par la vie qu’ils mènent tous ensemble. La gouvernante lui parle de la lettre qu’elle a écrite au tuteur, notamment parce qu’elle ignore encore pourquoi il a été renvoyé de l’école. Elle propose son aide à Miles, mais Peter Quint semble avoir de plus en plus d’ascendant sur l’enfant.

Cinquième scène – Quint

Miles s’est emparé de la lettre – probablement à l’instigation de Quint.

Sixième scène – Le piano

Miles impressionne la gouvernante et Mrs Grose avec son excellent jeu pianistique. Flora en profite pour échapper à la surveillance des deux femmes. Quand la gouvernante s’aperçoit de la disparition de la fillette, elle estime qu’il vaut mieux partir à la recherche de Flora en laissant Miles seul, puisque celui-ci est déjà sous l’emprise de Quint.

Septième scène – Flora

Les deux femmes retrouvent Flora. Pour la gouvernante, il est évident qu’elle a suivi Miss Jessel. Cependant, Mrs Grose n’aperçoit l’ancienne employée nulle part, ce qui entraîne une dispute entre les deux adultes. Tirant parti de leur différend, Flora lance une tirade haineuse à la gouvernante afin de se soustraire à sa protection. La jeune femme est forcée de reconnaître son échec.

Huitième scène – Miles

Mrs Grose considère comme son devoir de partir avec Flora. Cependant, le tuteur n’est pas au courant des événements qui se sont déroulés à Bly, car Miles a intercepté la lettre. La gouvernante reste convaincue qu’elle doit protéger le garçon des intrigues fantomatiques et le sauver. Tandis que Quint semble inciter Miles à se taire, elle insiste pour que le garçon lui dise la vérité. S’il parvient à nommer Quint, cela pourrait signifier qu’il est libéré de son emprise. Elle atteint son but, mais Miles meurt dans ses bras, juste après avoir prononcé le nom de Quint.

Traduction : Brigitte Brisbois

Partager cette page