Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

LA MONNAIE DE MUNT

Marlis Petersen, sacrée « Chanteuse de l’Année » par Opernwelt

© Magda Huekel

Le prestigieux magazine allemand Opernwelt a publié sa rétrospective de l’année 2020 dans laquelle 50 critiques indépendants de renommée internationale ont fait le bilan de la saison d’opéra passée. Après des récompenses en 2004, 2010 et 2015, Marlis Petersen, actuellement en répétition à la Monnaie pour Die tote Stadt, a été nommée pour la quatrième fois « Chanteuse de l’Année ».

L’inimitable soprano allemande Marlis Petersen a reçu cette récompense précisément pour « ses interprétations étourdissantes dans les rôles de Marietta (et Marie) dans l’opéra de Korngold au Bayerische Staatsoper München et de Salome (Strauss) au Theater an der Wien. Dans les deux cas, la soprano a créé des portraits qui fascinent par leur ramifications et leur profondeur existentielle et ce avec une authenticité faisant presque oublier au spectateur le caractère fictionnel de ces personnages. »

Depuis ses premiers pas sur la scène de la Monnaie en 2006 dans le rôle de Konstanze (Die Entführung aus dem Serail, Mozart), Marlis Petersen est une invitée régulière de notre maison d’opéra avec, notamment, son interprétation de Aphrodite dans Phaedra de Henze en 2007, ses débuts en Marguerite de Valois dans Les Huguenots de Meyerbeer en 2011, et notre version concertante de Fidelio (Beethoven) en 2017 où elle chantait le rôle de Leonore.