Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

La Monnaie / De Munt

Madama Butterfly
© Emmanuelle Brisson

Opéra

Madama
Butterfly

Giacomo Puccini

Présentation

Elle voltige / De la flamme vivace / Vers l'obscurité

« Si je ne me sens pas ému, si le livret ne me touche pas le cœur, ce n’est pas une chose pour moi. » Puccini savait pertinemment ce qu’il recherchait dans un livret d’opéra... et chaque note de la partition montre qu’il a été profondément touché par l’histoire d’un fragile « papillon » japonais. La jeune geisha Cio-Cio-San attend depuis plusieurs années le retour de son « époux » américain, l’officier de marine Pinkerton. Son sort est scellé quand elle comprend enfin la vérité: elle suit la voie que lui impose son code d’honneur. Madama Butterfly a marqué une nouvelle étape dans l’évolution de Puccini, enrichissant sa palette musicale de l’exotisme de l’Extrême-Orient. La popularité mondiale persistante de cette œuvre témoigne du caractère universel de son émotivité directe. Charge à Hotel Pro Forma, connu à la Monnaie pour Rachmaninov Troika en 2015, de réunir l’Orient et l’Occident dans un rituel théâtral contemporain. Roberto Rizzi Brignoli, fin connaisseur du répertoire italien, fera ses débuts à la Monnaie.

Synopsis

Cio-Cio-San, surnommée affectueusement « Butterfly », est devenue geisha après que sa famille a sombré dans la pauvreté. L’entremetteur Goro la marie à Pinkerton, un officier de marine américain stationné à Nagasaki. Sa famille la répudie pendant la cérémonie, parce qu’elle abjure la religion de ses ancêtres pour adopter la foi de Pinkerton. Butterfly reste seule après une nuit d’amour avec Pinkerton. Il a promis de revenir, mais les années passent. Butterfly continue à attendre, avec l’enfant né de leur union. Un jour, Pinkerton revient accompagné de son épouse américaine, Kate. Butterfly, comprenant qu’elle ne sera jamais sa femme, se donne la mort en pratiquant le suicide rituel – elle connaît ainsi au moins une fin honorable...

Fichiers à télécharger
Galerie

Galerie

Distribution
Distribution

Direction musicale ROBERTO RIZZI BRIGNOLI
BASSEM AKIKI (10, 12 & 14/2)

Mise en scène KIRSTEN DEHLHOLM (HOTEL PRO FORMA)
Co-mise en scène JON R. SKULBERG
Collaboratrice à la mise en scène MARIE LAMBERT
Décors MAJA ZISKA
Costumes HENRIK VIBSKOV
Éclairages JESPER KONGSHAUG
Dramaturgie KRYSTIAN LADA
Collaboration à la chorégraphie KENZO KUSUDA
Collaboration pour la marionnette ULRIKE QUADE
Chef des chœurs MARTINO FAGGIANI

Cio-Cio-San ALEXIA VOULGARIDOU
AMANDA ECHALAZ (1, 3, 7, 9, 12/2)
Suzuki NING LIANG
QIULIN ZHANG (1, 3, 7, 9, 12/2)

Kate Pinkerton MARTA BERETTA
F. B. Pinkerton MARCELO PUENTE
LEONARDO CAIMI (1, 3, 7, 9, 12/2)
Sharpless ARIS ARGIRIS
Goro RICCARDO BOTTA
Il Principe Yamadori ALDO HEO
Lo zio Bonzo MIKHAIL KOLELISHVILI
Il commisario / L’ufficiale WIARD WITHOLT
Yakuside RENÉ LARYEA
Madre di Cio-Cio-San BIRGITTE BØNDING
Zia di Cio-Cio-San ROSA BRANDAO
Cugina di Cio-Cio-San ADRIENNE VISSER
Marionnettistes TIM HAMMER, JORIS DE JONG, RUBEN MARDULIER, SUZE VAN MILTENBURG

Orchestre symphonique et chœurs de la Monnaie

PRODUCTION La Monnaie / De Munt
COPRODUCTION Ulrike Quade Company
AVEC LE SOUTIEN DE Belfius

Agenda

Agenda

La Monnaie / De Munt

Peter de Caluwe
présente aujourd’hui le programme de la saison 2017–18.

Suivez la conférence de presse en live
sur notre page Facebook,
à partir de 12h.

Facebook
close