Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

La Monnaie / De Munt

© J.D. Shaw

Récital

Anna Caterina Antonacci
& Donald Sulzen

Présentation

« L’alba separa dalla luce l’ombra... » « L’aube sépare l’ombre de la lumière / Et ma volupté de mon désir. [...] Enveloppe-moi, ô nuit, en ton sein maternel [...] / Mais que de mon sang naisse l’aurore / Et de mon bref rêve le soleil éternel ! » Ces vers du poète Gabriele D’Annunzio, mis en musique par Paolo Tosti dans Quattro canzoni d’Amaranta, traduisent merveilleusement l’atmosphère du récital d’Anna Caterina Antonacci. La soprano italienne invite son public à une errance musicale qui, de l’aube au crépuscule, convoque d’innombrables variations de lumière. Invitée ces deux dernières saisons pour Pénélope de Fauré et La Voix humaine de Poulenc, Anna Caterina Antonacci revient à la Monnaie avec son pianiste attitré, Donald Sulzen, et un quatuor à cordes. Dans ce programme, elle affirme sa prédilection pour les musiques italienne et française du XIXe siècle et du début du XXe siècle, et offre un joli contrepoint à deux opéras de notre affiche, Don Pasquale de Donizetti et La Gioconda de Ponchielli.

PROGRAMME
  • Œuvres de
    Gaetano Donizetti, Almicare Ponchielli, Paolo Tosti, Ernest Chausson, Reynaldo Hahn, Ottorino Respighi, Francis Poulenc
Distribution
Distribution

Soprano ANNA CATERINA ANTONACCI
Piano DONALD SULZEN
Violon I SATÉNIK KHOURDOIAN
Violon II FEMKE SONNEN
Alto YVES CORTVRINT
Violoncelle SÉBASTIEN WALNIER

Quatuor à cordes de la Monnaie

Production DE MUNT / LA MONNAIE

Agenda

Agenda