MM Tickets sera fermé du jeudi 25 jusqu'au lundi 29 mai inclus et sera à nouveau ouvert à partir du mardi 30 mai. Plus d'infos

Fermer

Maison d’opéra fédérale au sein de la capitale de l’Europe

La Monnaie / De Munt

© Jean-Marc Turmes

Miniatures : concevoir l’opéra et le théâtre musical pour enfants et jeunes publics

L’atelier, dans le cadre du programme Young Opera Makers, se déroulera en deux phases associant la maison d’opéra La Monnaie / De Munt à Bruxelles et la maison de production LOD muziektheater à Gand. Les participants auront la chance de rencontrer quelques-uns des principaux acteurs de la scène locale et internationale de l’opéra et du théâtre musical pour les jeunes : artistes, programmateurs et producteurs.

Notre but est d’éprouver et de nous interroger sur la manière dont les créateurs s’adressent aux enfants et jeunes publics. En quoi la création d’un opéra ou d’un spectacle de théâtre musical à leur intention constitue-t-elle une démarche singulière ? Comment leur sensibilité et leurs aptitudes peuvent-elles être prises en compte de façon intelligente, novatrice, voire radicale ? La Monnaie / De Munt & LOD muziektheater ont conçu cet atelier en deux parties comme une réponse concrète aux conséquences néfastes de la relégation des enfants et des jeunes au rang de citoyens de seconde zone, incapables d’entrer pleinement dans une œuvre sérieuse et artistiquement ambitieuse : une occasion unique de repenser ensemble les voies de progrès pour mettre ces publics au centre de la création artistique, avec toute leur complexité et leurs difficultés.

Objectifs de l’atelier : élargir l’horizon de ce qui définit généralement une production destinée aux enfants et aux jeunes ; obtenir un aperçu objectif du panorama actuel ; encourager une approche nouvelle de la sensibilité et l’intelligence des enfants et des jeunes.

Apports de l’atelier : des invités de marque de rang international issus du monde de l’opéra pour les jeunes y seront conviés. Des rencontres sont prévues avec des créateurs expérimentés, sources d’inspiration. La mise à l’épreuve des idées préconçues à l’égard des enfants et des jeunes en tant que spectateurs fera l’objet d’un processus permanent. Les participants seront invités à présenter un concept, une ébauche de représentation ou un manifeste à l’issue de l’atelier à Bruxelles. La seconde partie, organisée à Gand, les amènera à poursuivre le travail sur leur début de concept ou d’esquisse et à l’approfondir pour en faire un projet de petit spectacle ou d’opéra miniature en vue de le présenter. Il est également possible de partir d’un projet d’opéra existant pour jeunes ou pour enfants et de mettre à profit l’atelier pour l’étoffer.

L’atelier débutera par la mise en place d’un cadre théorique visant à redéfinir la façon de rencontrer les publics jeunes. En ce sens, les mots d’ordre sont les suivants :

  • Émancipation : les plus jeunes sont des sujets capables de procédés indépendants et critiques, très rarement pris en considération au moment de produire des spectacles pour eux.
  • Polyculture : en empruntant ce concept à l’agriculture (plutôt que la monoculture), nos sociétés ont devant elles un formidable défi auquel les systèmes éducatifs et institutions culturelles n’ont jusque-là pas apporté de solution adaptée. Comment explorer les préoccupations, sentiments, peurs, souhaits et rêves d’une jeunesse qui évolue dans des écosystèmes culturels très divers ? Comment bâtir un projet qui puisse satisfaire des besoins ancrés dans des structures culturelles différentes ? Enfin, comment englober ces identités culturelles dans un projet sans faire preuve de naïveté ?
  • Catégories d’âge : chacune avec ses propres attentes et particularités.
  • Comment développer des moyens innovants au service de l’opéra du XXIe siècle ? Quelles sont les équipes créatives ? Comment coopèrent-elles ?
  • Il sera demandé aux participants de rencontrer les communautés locales impliquées dans le prochain community project (projet communautaire) de La Monnaie, Orfeo & Majnun, et de collaborer avec elles.
     

Après l’atelier à La Monnaie (dont l’angle est plus théorique), celui de Gand (du 4 au 8 septembre 2017) analysera des exemples concrets de représentations et travaillera sur les propositions artistiques des participants. Il s’agira alors de sélectionner quelques pistes intéressantes parmi les propositions des équipes créatives, à affiner dans le cadre des Labs en 2018 ­— et, le cas échéant, de petites productions en 2018 et 2019 (opéras miniatures et théâtre musical pour enfants et jeunes publics).

Tuteur de l’atelier : Willem Bruls
Auteur et dramaturge, Willem Bruls (1963) a terminé ses études de littérature, musique et histoire de l’art en 1990 à l’Université libre d’Amsterdam. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la musique et le théâtre, notamment une étude consacrée à l’Anneau du Nibelung (cycle de l’Anneau) de Wagner et à l’orientalisme dans l’opéra. Il a publié une série d’essais sur la musique et le théâtre en 2009. En tant que journaliste musical, il a contribué à des titres tels que Opernwelt, De Standaard (Belgique) et l’édition européenne du Wall Street Journal. Comme dramaturge, il a travaillé sur Il re pastore (Le Roi berger), L’Enlèvement au sérail (Il Seraglio), La Dame de pique, Werther, Le Prince Igor et Xerse (Lille), avec Guy Cassiers pour cette dernière production. Aux côtés de Pierre Audi, il a réalisé La Juive, Partenope, Orlando furioso, Médée, ainsi que Tristan et Isolde. Il partage avec le chorégraphe Krzysztof Pastor la paternité des adaptations en ballet de Shéhérazade, Roméo et Juliette et La Tempête. On lui doit également l’adaptation scénique du film de Pasolini Théorème, écrite pour la Ruhrtriennale et le Toneelgroep Amsterdam, et sélectionnée à l’occasion du Lincoln Center Festival à New York. Bruls a animé des ateliers sur le théâtre musical contemporain à Barcelone, Hobart, Stavanger, Gand et Aix-en-Provence. Il prépare actuellement un opera libretto (livret d’opéra) intitulé Alep. Il est en outre conseiller en arts du spectacle auprès du Conseil néerlandais des arts.

Casting ouvert aux compositeurs, équipes créatives, pianistes, scénographes/décorateurs, chanteurs, metteurs en scène, artistes visuels, scénaristes.

Clôture des inscriptions : le 28 avril 2017

Quota : 11 artistes du réseau enoa / 4 places pour des artistes sélectionnés par l’institution hôte.

Critères de sélection : CV et lettre d’intention. Les participants doivent être disponibles pour les deux séances (séance 1 à La Monnaie du 8 au 12 juin / séance 2 au LOD muziektheater du 4 au 8 septembre).

INFOS PRATIQUES

Langue : anglais

Lieu : Les Ateliers de la Monnaie, Rue Léopold 23 – 1000 Bruxelles, Belgique

Début : Bruxelles, le 7 juin 2017

Fin : Bruxelles, le 13 juin 2017

Contact : empowerment@lamonnaie.be

Partager cette page